Article

Les militaires burundais de l’AMISOM promettent d’être unis et redorer l’image du Contingent

Le Commandant du 11èmecontingent burundais de l’AMISOM, le Gén.-de Brigade  Léonidas Niyungeko accompagné par le Chef d'Etat-Major Contingent le Colonel Rémy Cishahayo a animé une causerie morale à l'intention de tous les militaires du site de l’Etat-major  du Contingent sis à Jowhar AirField, le mardi 21 Août 2018. C’était dans l’optique d’échanger sur certains points susceptibles de servir de directives à tout un chacun pour bien accomplir convenablement la mission assignée au Contingent.

 

Le Commandant contingent dans son mot d’introduction a rappelé aux militaires qu’ils portent sur eux les couleurs nationales, bref ils sont les envoyés spéciaux du pays, dont le Burundi. Ainsi, il leur a interpellé de travailler en synergie et d’agir comme un seul corps. C’est sur ces conseils qu’il a ouvert la causerie morale  qui était centrée sur trois points principaux à l’ordre du jour à savoir : la discipline des militaires, la situation sécuritaire en Somalie et l’évolution de l’AMISOM. 

Pour ce qui est de la situation sécuritaire en Somalie et l’évolution de la mission AMISOM, le commandant a informé les militaires que la situation sécuritaire a évolué significativement avec un affaiblissement progressif des Al-shabaab.  C’est pourquoi l’AMISOM a déjà entamé le processus de transfert graduel des responsabilités aux Forces de Sécurité Somaliennes avec comme souhait que les futures élections soient sécurisées par l’armée Somalienne elle-même tandis que l’AMISOM ne fera qu’en assister le déroulement et les activités y relatives.

Sur le point concernant la discipline, le Général de brigade Léonidas Niyungeko  a fait savoir que la discipline militaire est la pierre angulaire pour la réussite du Contingent. Il a alors demandé aux militaires d’être caractérisés par une discipline exemplaire, d’être responsables en tout et partout, de s’écarter de tout acte ignoble et toute autre infraction pouvant ternir l’image de la FDNB en général et du Contingent burundais en particulier. Enfin,  il leur a recommandé de garder la cohésion entre eux. Pour les chefs, il les a interpelé d’assurer un bon encadrement de la troupe tout en leur souhaitant une franche collaboration entre tous les militaires du contingent.

Quant au chef  d’Etat-major  Contingent le colonel Cishayo Remy, il a donné   un clin d’œil à celui ou celle qui croirait qu’il y a une différence entre les contingents qui se sont succédés en  matière de commandement. Il l’a martelé en ces termes : «Nous sommes le contingent burundais. Il n’existe pas de distinction entre le 1er, 2ème  ou le 11ème contingent dont nous faisons partie. Les actes faits affectent positivement ou négativement tous les staffs qui ont servi ici. C’est la continuité du commandement.», a-t-il expliqué. Ainsi, comme le commandant contingent, il a, lui aussi, conseillé les militaires d’être unis comme membres d’un seul corps. Il a enfin averti  tous les militaires que le commandement ne tolèrera aucune infraction qui serait commise par n’importe qui que ce soit. 

Après les conseils, les militaires ont alors eu l’occasion  de faire des interventions en rapport avec le message qu’ils venaient de recevoir afin de murir et prendre au sérieux en âme et conscience toutes les injonctions données par les conférenciers. Tous les militaires ont manifesté leur satisfaction quant aux conseils reçus et ont promis de tout faire pour le bien-être du  Contingent burundais.

Lt. Nzambimana, N.

 

Domaine: 

PARTENAIRES

Notre équipe

 Ce site web a été conçu par l'équipe de la DIC (Direction d'information et de Communication) et celle de L' IT (Information Technology)...

Voir la liste

 

Nous contacter

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi