Article

Priorité aux droits des enfants

Le secteur 5 de l'AMISOM, à travers le service chargé des relations civilo-militaires, s'est associé aux enfants des  déplacés du camp de Towfik à Jowhar pour célébrer la Journée Internationale de l'Enfant Africain, commémorée le 16 juin de chaque année. Les cérémonies ont eu lieu au siège du Contingent burundais sis à Jowhar Air Field  et ont été rehaussées par la présence du vice-gouverneur de Middle Shabelle en compagnie du maire de la ville de Jowhar.   

Le 16 juin de chaque année, le monde célèbre la journée internationale dédiée  à l’Enfant Africain. Cette journée a été créée  suite au carnage qui a eu lieu  à Soweto en Afrique du Sud en 1976 ou des centaines d’écoliers ont été tués et des milliers de blessés par les forces de l’ordre de l’apartheid au moment où ils revendiquaient leurs droits à l’éducation. A partir d’alors, l'Organisation de l'Unité Africaine (OUA) décida de créer cette journée qui fut célébrée pour la première fois en 1991.  Cette année 2019, le thème général est  « Children’s Rights First » en anglais ou « droits des enfants en premier ».

Dans son discours de circonstance, Mohamed Abdi, Vice-Gouverneur de Middle Shabelle a remercié l’AMISOM en général  à travers  le contingent burundais pour  avoir organisé ce geste humanitaire qui témoigne l’attachement réservé à la promotion des droits de l’enfant africain en général et ceux du  camp de Towfik en particulier. Il a indiqué par la suite,  que le pays ne ménagera aucun effort pour le bien-être de ses enfants. « A ce grand jour de la célébration de la journée de l’enfant africain, nous sommes très heureux de l’étape franchie et notre gouvernement reste engagé à promouvoir les droits des enfants avec un effort particulier à l’endroit des déplacés », a-t-il martelé.  Il a demandé au représentant de l'AMISOM de poursuivre son soutien à la population  Somalienne, notamment  dans le domaine de la santé et en eau potable; un problème sérieux pour ce pays.

Quant au maire de la ville de Jowhar, Salah Mudrey Ali, «  les enfants sont un trésor pour un pays ». Il a alors déclaré que l’Etat de Hiirshabelle est prêt à  collaborer avec l'AMISOM et ses partenaires pour la promotion des droits de ces futurs cadres de la société.

Enfin, Jackson Robert, chargé des affaires humanitaires dans la région de Middle Shabelle et qui  a  représenté  l’AMISOM dans ces cérémonies, a dit que la protection des droits des enfants est une responsabilité collective de veiller à ce qu’ils mènent une bonne vie et que leurs droits soient respectés. « Maintenant que nous sommes en phase de transition de la Somalie, nous sommes engagés à protéger les droits des enfants dans toutes nos activités », a-t-il souligné.

A cette fête qui a été agrémentée par des danses culturelles somaliennes, les enfants ont eu l’occasion de partager avec le public présent, le repas qui leur avait été préparé.

                          Lieutenant  Nzambimana Norbert

 

PARTENAIRES

Notre équipe

 Ce site web a été conçu par l'équipe de la DIC (Direction d'information et de Communication) et celle de L' IT (Information Technology)...

Voir la liste

 

Nous contacter

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi